New Publications

 

Sartre's Second Century (Newcastle upon Tyne: Cambridge Scholars Publishing, 2009 - see: http://www.c-s-p.org/Flyers/Sartre-s-Second-Century1-4438-0161-5.htmfor Table of Contents and sample). This book is a collection of 14 essays covering many aspects of Sartre's work, edited by Benedict O'Donohoe (Sussex, UK, author of Sartre's Theatre: Acts for Life, Bern: Peter Lang, 2005, etc.), and Roy Elveton (Carleton, Minn., USA, author of The Phenomenology of Husserl, Noesis Press, etc.)

A wide range of literary and philosophical subjects is covered by a team ofinternationally reputable scholars including: (from Canada) Cam Clayton, Christine Daigle, Peter Royle; (from France) Alain Flajoliet; (fromSwitzerland) Simone Muller; (from UK) David Drake, Deborah Evans, Nicholas Farrell Fox, Benedict O'Donohoe, Bradley Stephens, Willie Thompson; (fromUSA) Roy Elveton, Ian Rhoad.

Without God: New Directions for Atheists, Agnostics, Secularists, and the Undecided Ronald Aronson (September 2008)
To read a review of Ron's book, access the New Humanist web-site: Articles http://newhumanist.org.uk/articles in Volume 123 Issue 5 September/October 2008 http://newhumanist.org.uk/1847

Sartre Explained: From Bad Faith to Authenticity  David Detmer (Open Court, June 2008).
Sartre Explained offers a clear and concise introduction to Sartre's ideas. Its focus is comprehensive, as it discusses texts from all periods of Sartre's career, and addresses both literary and philosophical works. An introductory chapter provides an overview of Sartre's life and work. The next chapter analyzes several of Sartre's earliest philosophical writings. Each of the next six chapters is devoted to an in-depth examination of a single key book. Two of these chapters are devoted to philosophical works (Being and Nothingness and Critique of Dialectical Reason), two to plays (No Exit and The Devil and the Good Lord), one to a biography (Saint Genet), and one to a novel (Nausea). These chapters also contain some discussion of other writings insofar as they are relevant to the topics under consideration there. The book concludes with a short annotated bibliography with suggestions for further reading.

Race after Sartre: Antiracism, Africana Existentialism, Postcolonialism, edited by Jonathan Judaken, in the SUNY series, “Philosophy and Race,” September 2008.
Race after Sartre is the first book to systematically interrogate Jean-Paul Sartre’s antiracist politics and his largely unrecognized contributions to critical race theories, postcolonialism, and Africana existentialism. The contributors offer an overview of Sartre’s positions on racism as they changed throughout the course of his life, providing a coherent account of the various ways in which he understood how racism could be articulated and opposed. They interrogate his numerous and influential works on the topic, and his insights are utilized to assess some of today’s racial quandaries, including the November 2005 riots in France, Hurricane Katrina, immigration, affirmative action, and reparations for slavery and apartheid. The contributors also consider Sartre’s impact upon the insurgent antiracist activists and writers who also walked the roads to freedom that Sartre helped pave.

Beauvoir and Sartre. The Riddle of Influence, edited by Christine Daigle and Jacob Golomb, (Indiana University Press, Fall 2008).
This collection addresses the questions of influence between two of the 20th century’s greatest minds.  It includes essays by Debra Bergoffen, Christine Daigle, Guillermine de Lacoste, Matthew Eshleman, Debbie Evans, Edward Fullbrook, Sara Heinämaa, Michel Kail, Sonia Kruks, Éliane Lecarme-Tabone, William McBride, Adrian van den Hoven, Gail Weiss and Andrea Veltman.  

Pour Sartre, par Michel Contat,(Vingt études), (Presses universitaires de France, "Perspectives critiques", 2008 (583 p.))

Le Livre
Un point de vue sartrien sur Sartre, est-ce bien nécessaire ? On s'en convaincra par cet ouvrage qui fait communiquer entre elles les facettes de cette oeuvre multiforme et la relie aussi à certains aspects de la biographie de Sartre. Il offre sur l'ensemble une vision « génétique » qui à la fois l'unifie et le rend problématique. Quel rapport entre les écrits de jeunesse d'un écrivain qui se méfie de la posture de l'écrivain et le refus du prix Nobel ? Quelle relation entre La Nausée, ce roman de célibataire, et l'homme qui forma avec Simone de Beauvoir l'un des couples les plus fascinants de l'histoire ? Pourquoi Sartre n'écrivit-il jamais sur l'auteur qu'il aimait le plus, Stendhal, alors qu'il consacra des milliers de pages à Flaubert, qu'il n'aimait pas ? Comment s'articulent chez Sartre le rêve de gloire et la conviction démocratique d'être « n'importe qui » ? Pourquoi tant d'ouvrages abandonnés, d'un film sur le révolutionnaire Joseph Le Bon à une pièce sur la chasse aux sorcières du sénateur McCarthy et à un ouvrage sur l'Italie tant aimée ? Quelle mue se jouait dans les extraordinaires carnets que Sartre, aux prises avec l'Histoire, écrivit durant la «drôle de guerre » ? Pourquoi accepta-t-il de donner une suite aux Mots, son autobiographie, sous la forme d'un film biographique ? Qu'est-ce qui se jouait sur la scène sartrienne sinon le théâtre de la politique ?

L'Auteur
Michel Contat, qui fut un proche collaborateur de Sartre, qui l'a édité en Pléiade, et connaît tout de son oeuvre, rassemble dans ce volume vingt études écrites au fil de quarante années de la vie d'un chercheur spécialisé. Ordonnées selon l'ordre de rédaction des textes qu'elles commentent, ces études au ton libre et à l'érudition solide composent le portrait d'une oeuvre, un portrait original, et questionneur. Elles sont enserrées par deux textes autobiographiques où l'auteur tente d'élucider son rapport à Sartre.

Beauvoir dans tous ses états par Ingrid Galster

Le livre
En janvier 2008, Simone de Beauvoir aurait eu cent ans. La philosophe engagée, la romancière, la mémorialiste fait figure d'enfant surdouée d'un siècle mouvementé, dont elle a marqué la deuxième moitié d'une profonde empreinte. Le Deuxième sexe, paru en 1949, fut le bréviaire féministe de deux générations ; dans Les Mandarins se sont retrouvés les intellectuels nés entre 1900 et 1920; Les Mémoires d'une jeune fille rangée, suivies de La Force de l'âge, composent un portrait de femme où beaucoup se sont reconnues, ou rêvées.

Mais Simone de Beauvoir, qui s'était faite avec son compagnon Sartre l'apôtre de la transparence, a-t-elle toujours dit toute la vérité sur elle-même ? Comment son oeuvre fut-elle reçue ? Quelle image laisse-t-elle d'elle-même, près de douze ans après sa mort ? La controverse demeure ouverte. Au moins faut-il la nourrir d'arguments fondés et vérifiés.

Ingrid Galster, qui a consacré l'essentiel de ses travaux aux personnes et à l'univers sartro-beauvoirien, apporte en vingt chapitres qui sont autant de petits essais des éléments essentiels, parfois peu connus, sur l'itinéraire de Simone de Beauvoir, depuis ses années d'étudiante, sur lesquelles elle a recueilli des témoignages directs, jusqu'à sa destinée posthume, en passant par Radio-Vichy, où Beauvoir fut active, et par le féminisme dont elle fut la figure de proue. Il en ressort une femme d'envergure rendue à sa vérité, ne méritant ni l'hagiographie ni le dénigrement, possédant comme toute personnalité sa part de rayons et d'ombres.

L'auteur
Ingrid Galster, Allemande écrivant directement en français, enseigne les lettres modernes à l'université de Paderborn. Elle a soutenu en 1984 une thèse relative à la réception du théâtre de Sartre sous l'Occupation allemande (prix Strasbourg 1986). Auteur de très nombreux articles, elle a publié deux ouvrages remarqués : Sartre, Vichy et les intellectuels et Le Théâtre de Jean-Paul Sartre devant ses premiers critiques, préfacé par Michel Winock.


Collection : Biographies, Tallandier, 258 pages ISBN : 9-782-84734-454-7. Date de parution : 6 septembre 2007

 

 
 
Last Updated: 25 August 2009 By: John Gillespie
[ Back ]
   
 
Powered By
Click here to visis the University of Ulster home page